Devenir propriétaire après avoir eu des problèmes financiers sérieux est possible !

Devenir propriétaire après avoir eu des problèmes financiers sérieux est possible. Pour réaliser votre rêve, vous devrez prendre le taureau par les cornes et adopter une discipline financière exemplaire. 

couple-maisonEn premier lieu, commencez par déterminer vos moyens financiers en évaluant votre budget. En sachant le montant exact de vos dépenses primaires, vous saurez plus précisément où couper dans vos dépenses superflues.

Vous devrez adopter une discipline financière pour au moins deux ans afin que remonter votre cote crédit.

Votre réhabilitation doit être reflétée par le pointage de votre bureau de crédit. Celui-ci devra être aux environs de 650 après deux ans de crédit bien refait. Acheter une maison après des problèmes financiers nécessite, bien sûr, que vous n’ayez eu aucun retard de crédit et que vous ayez pris de bonnes habitudes.

Voici quelques conseils pour vous aider à atteindre votre objectif.

Vérifiez votre rapport de crédit

Obtenir une copie de votre rapport de crédit et assurez-vous que toutes les dettes remboursées ont été supprimées. Sinon, communiquez avec les organismes de crédit pour faire corriger le problème. Vous aurez probablement besoin de leur fournir une copie de votre lettre de quittance. Une fois que vous savez que votre rapport de crédit est correct, vous pouvez vous concentrer sur la reconstruction de votre crédit.

Retenez les services d’un « coach » financier

Retenez l’aide d’un conseiller financier. Ce dernier saura vous guider vers les solutions les plus avantageuses à envisager dans votre cas.

Pour les petits problèmes, le conseiller  peut assurément vous porter assistance. Si c’est un peu plus grave, il vous recommandera possiblement un remède plus énergique, comme une consolidation de dettes.

Si le problème s’avère vraiment très sérieux, votre conseiller pourrait aussi proposer des mesures de redressement. Ces mesures peuvent toutefois être radicales. Assurément, vous devriez « couper » toute carte de crédit et fermer les marges de crédit.

Effectuez vos paiements à temps

Conserver la documentation prouvant que vous payez votre loyer , voiture, services publics et d’autres obligations mensuelles à temps. Cela prouve que vous prenez vos responsabilités financières au sérieux.

Obtenez une carte de crédit garanti

Vérifiez auprès des institutions financières, certaines d’entre elles offrent la possibilité d’avoir une nouvelle carte de crédit moyennant un dépôt de sécurité. La limite de crédit devra être au minimum de 2,000$. Utilisez votre carte crédit sans dépasser 50 % de votre limite et rembourser le solde en entier chaque mois, votre pointage de crédit augmentera rapidement. Les retards de paiement sur votre carte de crédit pourraient supprimer vos chances d’avoir un prêt hypothécaire.

La même chose est vraie pour les prêts à tempérament tels que les prêts automobiles ou les prêts REER. Assurez-vous que vous pouvez faire les paiements à temps.

Gardez à l’esprit que vous aurez probablement à payer un taux d’intérêt plus élevé que quelqu’un qui n’a pas eu de problème financier.

Économisez autant d’argent que possible pour votre mise de fonds

Vous aurez besoin d’une mise de fonds minimale de 5% du prix payé à l’achat de votre nouveau domicile. Plus votre mise de fonds sera importante, plus vous êtes susceptible d’obtenir le prêt, et à un taux d’intérêt respectable. N’oubliez pas que vous aurez besoin 1.5% du prix payé à l’achat les frais reliés à l’achat.

Il est important que cet argent ait été économisé par vous. À part quelques exceptions, votre mise de fonds ne peut pas venir d’un don de la famille ou d’un cadeau de la banque, cela augmente trop le risque du dossier avec l’assureur hypothécaire (SCHL ou Genworth).

 

Vendre ou acheter sa propriété c’est bien, vendre ou acheter avec un courtier c’est mieux

À bientôt

Alain St-Jean, courtier immobilier agréé DA

Équipe Alain St-Jean inc. 

Bureau : 514-827-9096, poste 101

Proprio Direct, agence immobilière

Mon site Internet : www.AlainetStella.com 

Mon courriel : alain@AlainetStella.com

LES RÉNOVATIONS QUI RAPPORTENT GROS

Rénover sa propriété avant la mise en vente comporte plusieurs avantages.  Certains travaux de rénovation augmentent systématiquement la valeur marchande de votre propriété. En plus de vous donner un avantage concurrentiel sur les propriétés de votre secteur, vous pourriez récupérer de 50 % à 100 % de votre investissement.

La cuisine et salle de bain

 Les rénovations de la cuisine et de la salle de bain sont celles qui rapportent le plus.  Plusieurs professionnels de l’immobilier s’entendent pour dire qu’un propriétaire qui rénove dans le but de vendre sa propriété devrait concentrer ses efforts sur ces deux pièces. Si vous réaménagez ces pièces, vous pourriez bénéficier de retombées de 80 % à 100 % sur votre investissement à condition que les rénovations modernisent les installations existantes.

Pour la salle de bain, il est recommandé d’intaller une douche multijets à parois de verre, d’un bain autoportant et d’un plancher chauffant en céramique.

Dans la cuisine, éviter les couleurs trop éclatantes. Ce n’est pas tous les acheteurs qui aimeront les armoires rouges, noires ou inox. Choisissez des couleurs sobres et investissez plutôt sur les dessus de comptoir.

La toiture

Investir dans la rénovation de la toiture augmente la valeur de votre propriété et surtout donne une meilleure apparence dès l’arrivée des acheteurs. Une propriété dont la toiture est en fin de vie est toujours plus difficile à vendre et les acheteurs négocient davantage le prix de vente. Le remplacement des bardeaux de la toiture offre un rendement de 60 % à 80 %, ce qui est une marge de rentabilité très intéressante.

L’intérieur

 La peinture intérieure

Peinturer est un projet de rénovation peu dispendieux et très rentable.  En effet, il est possible de récupérer entre 60 % et 100 % de la facture lorsque l’on rafraichit la peinture intérieure. Si vous souhaitez vendre votre propriété, prévilégier les couleurs neutres aux coloris tendance qui ne plaisent pas nécessairement à tous les acheteurs.

Le revêtement de sol

Les tapis et le recouvrement de plancher souple en vinyle ne sont plus tendance. Les planchers stratifiés de bas de gamme sont à proscrire.

Investissez sur des planchers en bois francs, c’est plus dispendieux certes, mais il vous sera plus facile de récupérer votre investissement. La récupération de cet investissement est de 50 à 75 % dépendant de la qualité du produit sélectionné .

Finalement, quel que soit le projet qui vous intéresse, rappelez-vous que pour être rentables, les travaux doivent être bien faits et de bon gout. Conserver vos factures pour justifier vos investissements et garantir le transfert de garantie s’il y a lieu. Les futurs acheteurs n’en seront que plus satisfaits.

Alain St-Jean, courtier immobilier agréé DA

Équipe Alain St-Jean inc. L’équipe du Proprio !

Bureau : 514-827-9096, poste 101

Proprio Direct, agence immobilière

Mon site Internet : www.EquipeAlainStJean.com 

Mon courriel : alain@alainstjean.com

Raper sans REER – C’est le temps de planifier !

Utilisez votre REER pour acheter votre maison 

couple-maison

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous avez la possibilité de retirer jusqu’à 25 000 $ par emprunteur pour financer l’achat ou la construction d’une maison

  • Possibilité d’obtenir 50 000 $ pour un couple
  • Retrait du REER sans impôts à payer
  • Délai de 15 ans pour rembourser la somme sans intérêts
Caractéristiques du régime
  • Programme gouvernemental qui vous permet d’emprunter sur vos REER pour acheter ou construire votre maison.
  • Vous pouvez profiter du RAP plus d’une fois si vous avez remboursé en totalité le RAP antérieur en respectant les délais.
Critères d’admissibilité

Si vous et votre conjoint n’avez pas été propriétaires d’une résidence principale au cours de l’année du retrait du REER et des 4 années civiles précédentes.

« RAPER » sans REER

Vous pouvez participer au RAP même si vous disposez de peu d’épargne ou que n’avez pas cotisé à un REER.

Comment accéder au RAP
  • Empruntez à votre institution bancaire un montant correspondant à vos besoins en respectant la cotisation maximale qui vous est permise.
  • Déposez cette somme dans un REER pendant au moins 90 jours.
  • Retirez ce montant non imposable de votre REER et remboursez votre emprunt à la caisse.
  • Utilisez votre remboursement d’impôt comme mise de fonds pour l’acquisition d’une propriété.
  • Vous disposez de 15 ans pour rembourser votre REER.
 Les documents à fournir lors de votre rencontre avec l’institution bancaire
  • Preuve de salaire (talon de chèque de paie, avis de cotisation fédéral, etc.)
  • Preuve de revenus si vous êtes travailleur autonome (déclarations de revenus des 3 dernières années)
  • Relevés de placements
  • Avis de cotisation de votre dernier rapport d’impôt fédéral
  • Relevés du solde de vos cartes de crédit et de vos prêts
Pour toutes informations supplémentaires, communiquez avec moi.
Alain St-Jean, courtier immobilier agréé DA

Équipe Alain St-Jean inc. L’équipe du Proprio !

Bureau : 514-827-9096, poste 101

Proprio Direct, agence immobilière

Mon site Internet : www.EquipeAlainStJean.com 

Mon courriel : alain@alainstjean.com

À vendre par le proprio… et son courtier

Print

Le meilleur des deux mondes

En me confiant la vente de votre propriété, vous profitez du meilleur des deux mondes grâce à au concept novateur de Proprio Direct qui vous permet de trouver vous-même votre acheteur et d’épargner sur la commission tout en profitant des services de votre courtier du début à la fin de la transaction.
En me choisissant, vous profitez du savoir-faire et de l’expérience d’une bannière 100 % québécoise dont l’efficacité est reconnue depuis plus de 25 ans et qui atteint toujours l’objectif de ses clients : Vendre aux meilleures conditions possibles!

C’est ce que veut aujourd’hui la majorité des vendeurs et c’est exactement ce sur quoi repose l’offre de Proprio Direct, nous permettant du coup de répondre aux besoins de tous les clients, autant ceux qui désirent vendre ou acheter sans intermédiaire que ceux qui désirent transiger avec un courtier.

Notre concept d’affaires « À vendre par le proprio… et son courtier! » nous distingue de tous nos concurrents et répond parfaitement aux tendances actuelles du marché.Un courtier qui s’occupe de tout.

L’avantage d’un courtier avec tous les services, du début à la fin de la transaction.
  • Plan de mise en marché personnalisé et à la fine pointe de la technologie
  • Prise de photos en haute définition (HDR) par un photographe professionnel
  • Estimation de la valeur marchande de la propriété
  • Vitrine sur le web – plus de 20 sites incluant Centris /MLS
  • Suivi de la progression de la mise en marché de votre propriété avec le programme Visibili-T de Proprio Direct
  • Coordination des appels et des visites
  • Conseils judicieux, négociation optimale et dépôt de la promesse d’achat
  • Réseau d’experts et de professionnels spécialisés
  • Assistance chez le notaire
  • Financement hypothécaire
  • Disponibilité de votre courtier ou d’un membre de l’équipe, 7 jours semaine de 9 h à 21h

Payez seulement si vous vendez

Aucun dépôt requis, aucun frais payable à l’avance, pas un sou à débourser, vous ne payez que lors de la vente de votre propriété. Et si c’est vous qui trouvez l’acheteur, vous profitez d’un taux de commission réduit à partir de seulement 2 %*.

*2 % si l’acheteur choisit d’acheter direct. Commission minimum de 2 000 $ payable à la vente lorsque le prix de vente est inférieur à 100 000 $, taxes en sus.

 

Alain St-Jean, courtier immobilier agréé DA

Équipe Alain St-Jean inc. L’équipe du Proprio !

Bureau : 514-827-9096, poste 101

Proprio Direct, agence immobilière

Mon site Internet : www.EquipeAlainStJean.com 

Mon courriel : alain@alainstjean.com

Ne payez plus de loyer à votre propriétaire !

Alain St-Jean

L’accès à une propriété est un rêve que caressez depuis longtemps ?  Posséder votre propriété et ne plus donner votre argent pour un logement résidentiel qui ne vous rapporte rien de plus que l’usage du lieu fourni par un propriétaire.

couple-maisonSouvent le logement que vous louez est désuet et ne répond pas bien au besoin de votre famille? Comment pourriez-vous être à l’aise chez vous lorsque vous ne pouvez pas aménager votre espace sans problème ou si vous subissez les dérangements causés par vos voisins irrespectueux ?

Le problème de la plupart des locataires n’est pas leur capacité d’effectuer un versement hypothécaire mensuel. Le problème est d’économiser suffisamment de d’argent pour la mise de fond de leur achat.

Voici 5 règles qui vous aideront à acheter votre première propriété

La mise de fond
Il est possible que d’acheter une propriété avec une mise de fond minimale de 5 %. Le…

View original post 483 mots de plus

Bénéficier des trucs du métier d’un courtier immobilier d’expérience

Les trucs du métier

Cessez d’être compétitif, faites parti de l’élite

Aujourd’hui, peu importe le domaine, être compétitif ne relève plus de l’exploit, mais c’est plutôt d’une norme pour obtenir sa place au soleil. Pour appartenir à l’élite, il faut adopter des changements efficaces et modifier son attitude.

Je vous invite à vous inscrire à mon alerte de publication de vidéo sur http://www.LesTrucsduMetier.com pour recevoir à toute les semaines, un nouveau truc du métier

View original post

Location commercialle : La différence entre un bail net et un bail brut

Avant de se lancer à la recherche d’un local commercial à louer, il est important de bien comprendre la différence et les répercussions à long terme sur les dépenses relatives à un bail commercial net et un bail commercial brut.

 

IMG_0110 

Le bail net

Pour un bailleur, un bail net est idéal, en autant que ce dernier soit clair et bien détaillé. Le propriétaire qui signe un bail net peut récupérer la totalité des ses dépenses d’opérations de son immeuble, y compris les frais de gestion, les taxes municipales et scolaires, les frais d’énergie, les salaires et même les frais de d’amélioration ou de réparation du bâtiment, à condition que ses frais font l’objet d’une description dans le bail.

Conséquemment, c’est la raison pour laquelle tel type de bail se nomme par « net», en ce sens que le propriétaire reçoit comme bénéfice « réellement net »,  le coût du pied carré loué au locataire.

Dans un bail net, l’ensemble des locataires se retrouve à payer la totalité de toutes les dépenses reliées à l’immeuble concerné. Ces dépenses sont assumées par le locataire, suivant le prorata de pieds carrés qu’il occupe.

Il est donc capital, dès lors de la rédaction d’un bail commercial immobilier, de bien s’entendre entre les parties et de définir ce qui est inclus dans le « net ». Non seulement prévoir ce qui est inclus, mais également sur la manière et la fréquence du paiement de ces dépenses.

En effet, il n’est pas rare que les dépenses reliées aux frais d’opération puissent représenter des frais supplémentaires au loyer de base de 3$ à 15$ du pied carré selon le type de l’immeuble.  Ajouté au loyer de base, la facture peut parfois s’avérer importante pour le locataire.

Le bail brut

Pour un locataire, un bail brut est moins coûteux, en autant que le loyer à la signature soit raisonnable et fixe.  Toutes dépenses sont la responsabilité du bailleur.  Qu’il y est une augmentation importante des taxes, des frais d’entretien, le locataire paye toujours le même montant et le bailleur absorbe les augmentations.

Généralement, ce type de bail n’est pas très utilisé par les propriétaires de propriété commerciale, justement à cause des risques liés aux fluctuations des dépenses, telles les taxes foncières ou autres charges non récurrentes. Le bail brut est beaucoup plus simple et souvent utilisé entre un propriétaire qui dispose de 2 ou 3 locaux, dans une petite bâtisse. En pareille circonstance, la gestion du risque est plus prévisible et les locataires sont rassurés de connaître à l’avance le coût de leur loyer.

Qu’est-ce qui est négociable ?

En matière de location commerciale, toutes les conditions peuvent se négocier tant dans un bail net comme un bail brut.

Il s’agit de trouver un terrain d’entente favorable aux deux parties.  Il ne serait pas raisonnable d’étouffer un commerçant avec un bail trop coûteux. Ce dernier ne pourrait remplir ses obligations de locataire et exposer ainsi le propriétaire à des pertes éventuelles.

D’autre part, les conditions d’un bail sont également très souvent dictées par le marché et les aspects économiques d’un secteur.  Un propriétaire peut être confronté à diverses questions, à savoir comment demandé du pied carré, quoi inclure dans le bail net, est-ce que le locataire est solvable, est-il en mesure d’offrir une garantie ou une caution, qui doit payer pour l’aménagement et l’entretien du local. Voilà autant de points pouvant faire l’objet de négociation

En résumé, vendre, acheter ou louer sa propriété c’est bien, vendre, acheter ou louer avec un courtier c’est mieux !

Alain St-Jean, courtier immobilier agréé DA

Équipe Alain St-Jean inc. L’équipe du Proprio !

Bureau : 514-827-9096, poste 101

Proprio Direct, agence immobilière

Mon site Internet : www.EquipeAlainStJean.com 

Mon courriel : alain@alainstjean.com

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Référence : avocatfisc.com

 

%d blogueurs aiment cette page :